On entend souvent dire que les malfaçons dans le domaine du bâtiment sont des facteurs aggravants d’une fissuration sur ouvrage. En réalité, les malfaçons ou défauts au niveau des chaînages horizontaux et/ou des raidisseurs verticaux (il s’agit d’armatures) représentent un facteur de prédisposition aux fissures. Ils créent les conditions d’apparition du désordre, ils sont insuffisants pour pouvoir déclencher seuls la fissuration. S’agissant des maisons individuelles, il est courant que le constructeur ait négligé la mise en place de ces éléments essentiels de la structure du bâtiment. Explication

 

Chaînages et raidisseurs : en quoi sont-ils importants dans une construction ?

Les chaînages et les raidisseurs permettent de renforcer et/ou de faire la liaison des parois verticales et également de liaison avec les dalles. En d’autres termes, ces éléments structurels jouent un rôle incontournable dans la cohésion du bâtiment. Ce dernier est rigidifié par la présence de chaînages et les raidisseurs. De fait, en cas de tassement différentiel consécutif à un mouvement de terrain, il permet à un bâtiment de mieux résister aux sollicitations.

 

Chaînages verticaux et chaînages horizontaux : quelles différences ?

Les chaînages horizontaux servent à ceinturer chaque étage au niveau du plancher, sur lesquels les murs sont élevés. On les rencontre le plus souvent dans les dalles intermédiaires en béton armé (ils sont intégrés).

Les chaînages verticaux sont usuellement connus sous le nom de raidisseurs. Ils ont pour objectif de renforcer les murs aux angles de la construction et ils encadrent généralement les ouvertures. Les raidisseurs se situent également au droit des murs de refends. Des raidisseurs divisent également les longueurs trop importantes, sur les faces sans refends ni ouvertures. Bon à savoir : le nombre et le rapprochement des raidisseurs dépend des impératifs sismiques locaux.

 

Malfaçon sur les chaînages de votre maison ? Demandez un conseil

 

Comment identifier les problématiques techniques sur les chaînages et raidisseurs ?

Les chaînages et raidisseurs participent à la solidité, rigidité et stabilité de l’ouvrage. En phase de construction, si leur mise en oeuvre est défaillante (malfaçons, défauts) ou si leur nombre est insuffisant (voir absence total d’armature), des fissures pourraient apparaître. Ce phénomène peut se produire sous l’effet de facteurs de déclenchement de la fissuration. Par exemple, des mouvements de terrain consécutifs au retrait et gonflement de l’argile ou encore à la suite à d’un affouillement de fondations. De façon préventive ou curative, vous pouvez faire appel à un expert bâtiment indépendant afin de faire vérifier les chaînages et raidisseurs. En savoir plus en cliquant-ici

 

Demandez un devis pour une expertise fissures

 

Voir aussi : Mouvements de terrain et fissures : quelles sont les régions à risque ?

 

Vos questions au jour le jour : chaînages et raidisseurs

  • Combien de chaînage vertical est-il conseillé de mettre dans une maison ?
  • Quelle distance respecter entre 2 chaînages verticaux ?
  • Qu’est ce qu’un raidisseur poteau ?
  • Existent-ils des normes relatives aux chaînages et raidisseurs dans le bâtiment ?
  • En maçonnerie, un chaînage est-il synonyme de raidisseurs ?